PolitiqueBioéthique

Une proposition de loi française vise à supprimer la clause de conscience spécifique à l’avortement

L’un des objectifs de la proposition de loi française « visant à renforcer le droit à l’avortement » adoptée en deuxième lecture au Parlement est d’affaiblir la liberté de conscience des professionnels de la santé. En deuxième lecture, les députés ont rejeté cette suppression, mais l’argument du « doublon inutile » pourrait revenir. Le Sénat doit se prononcer.

Read article